Organisation et objectifs

Convergence de 4 courants

1. Un socle de connaissances sur le cerveau

Socle de connaissances validées par la communauté scientifique, sur lequel les enseignants peuvent s’appuyer vers de nouvelles pratiques.

2. Un souhait très fort des acteurs de l'éducation

Souhait très fort d’adapter les pratiques avec ce que l’on sait du fonctionnement du cerveau de l’apprenant : les neurosciences cognitives

3. Un système soumis à d'importants dysfonctionnements

Réduire la fracture scolaire, améliorer le rapport de l’élève à l’école, savoir mieux apprendre, développer les compétences psycho-sociales, avoir un focus plus pertinent sur ce que l’élève doit apprendre pour devenir adapté à la société de demain.

 

4. Le levier du numérique

Pour mieux différencier les parcours, accroitre l’implication, gérer les mémoires, tester.

Axes de réflexion et d'action

SENSIBILISER SUR LE THEME DES SCIENCES COGNITIVES DE L’APPRENTISSAGE, EN INFORMANT

Formation de formateurs

Dans plusieurs académies (Poitiers, Montpellier, Paris, Bordeaux, Rennes, etc.)

Séminaires de formation en établissement

Ecriture d’ouvrages

Les neurosciences cognitives dans la classe (ESF, 2018)

Le cerveau et les apprentissages (Nathan, collaboration, 2018)

Futuribles, Cerveau et apprentissages, n°428 2019

Conférences

Une à deux par semaine

Interventions :

Colloques, Journées de l’innovation, Réunions publiques, Evènements divers

Ecriture d’ouvrages

 

MOOC

Deux versions en 2018, 26.000 participants, 120 pays

Des stages de formation

En France et à l’étranger, dans les établissements, par des formateurs de notre équipe ou académiques

Des formations de formateurs

Dans plusieurs académies, en partenariat avec les services de formation

Le SITE

Prévu pour se former (FORMATION/PARCOURS DE FORMATION)

Formation des élèves

Production de modules adaptés disponibles sur le site

ENTRETENIR DES LIENS AVEC LES CHERCHEURS ET LES AUTORITES INSTITUTIONNELLES

Participation au groupe de travail sur la neuroéducation de l’Inspection générale

 

Plusieurs activités en lien avec le LaPsyDé

(La Sorbonne, Université Paris-Descartes)

 

Etude statistique sur la mémorisation sur la plateforme LEA.fr

2018-2019 (2300 élèves)

 

Groupe de travail sur l’intelligence artificielle du ministère

expérimentation

Les Cogni’Classes

Plusieurs centaines à ce jour (près d’un millier)

Du premier degré au post-bac autour de la mémorisation, compréhension, attention, implication, outils numériques adaptés, évaluation

Démarrage d’une stratégie scientifique d’évaluation

Des effets mesurés ou observés par les enseignants, en partenariat avec d’autres organisations de neuroéducation

Sondages auprès des cogni’classes

Équipe

Une quarantaine d’acteurs de la formation, rassemblés autour de trois objectifs, à partir des apports des sciences cognitives :

  1. Améliorer la réussite scolaire de chaque élève, contribuer à améliorer son rapport à l’école
  2. Inviter les enseignants à revisiter ses postures professionnelles :

. En se formant sur les apports théoriques des sciences cognitives

. En adoptant une position d’expérimentateur et contribuant à l’amélioration générale du système

. En s’inter-formant au sein de l’établissement

  1. En mobilisant les équipes d’encadrement sur les enjeux de l’apport des sciences cognitives de l’apprentissage : connaissances des espoirs et limites, accompagnement des projets, rayonnement dans l’établissement, articulation d’une année sur l’autre.

 

L’équipe est constituée :

. D’enseignants expérimentateurs et formateurs

. De chercheurs en sciences cognitives

. De responsables institutionnels (IEN, IA-IPS, membres d’équipes CARDIE, CANOPE)

. D’une spécialiste en analyse de résultats-enquêtes

. De personnes impliquées dans des organisations de formation hors Education nationale

Nous sommes tous bénévoles, au sein de l’association « Apprendre et Former avec les sciences cognitives ».