François Taddéi, Editions Calman-Lévy, 394p, 2018

En 1997, le champion du monde d’échecs, Garry Kasparov, est battu par l’ordinateur Deep Blue d’IBM. Vingt ans plus tard, Kasparov enfonce le clou : « Pour la première fois de l’histoire, les machines menacent des emplois que l’on exerce grâce à des diplômes ». Pourtant notre système éducatif sélectionne toujours sur la mémorisation et le calcul, alors que n’importe quelle machine effectue ces tâches de manière plus efficace que l’homme.

Nous sommes en train de vivre une transition majeure dans notre évolution : le développement des intelligences artificielles et les découvertes en génétique posent des défis inégalés à l’espèce humaine. Comment faire pour que, dans ce monde en pleine mutation, l’éducation et la recherche s’adaptent suffisamment vite ? Quelle est la place dans un monde de machines ? Comment s’appuyer sur la technologie pour développer nos capacités individuelles et notre intelligence collective ?