Travailler avec mes élèves de lycée avec les sciences cognitives

Travailler avec mes élèves de lycée avec les sciences cognitives

Encouragée par le Proviseur de mon lycée, j’ai déposé une demande de projet pour l’année 2017-2018 pourtant sur Neurosciences et Apprentissage. C’est un sujet qui m’intéresse depuis de nombreuses années, j’ai lu beaucoup d’ouvrages sur le sujet.

Cela fait plusieurs années que j’essaie d’initier mes élèves au fonctionnement de notre cerveau et aux différentes mémoires. J’ai mis en place des outils de répétition par des diaporamas d’apprentissage, d’utilisations de quizz, de QCM, en seconde première et terminale.

J’ai aussi parlé de confiance en soi, d’estime de soi. Je constate des changements très positifs et donc j’ai envie de poursuivre mon expérience gratifiante, mais j’ai voulu faire partager mes idées avec d’autres collègues. 13 personnes ont répondu à mon appel et souhaitent comme moi avoir une formation pour comprendre davantage le fonctionnement du cerveau et des mémoires, et puis être aidées pour construire des outils pour nos élèves.

 

Impact de la reprise de l’étude du piano sur ma pratique enseignante  

Je suis musicienne, pianiste depuis l’âge de 8 ans, et j’ai appris le chant lyrique durant 6 ans.  L’apprentissage du piano au conservatoire s’est fait pour moi de façon élitiste : j’ai cru jusqu’à ma reprise du piano en 2009 que je n’étais pas une bonne pianiste, nulle. Puis j’ai interrompu le piano pendant 20 ans.

Avant de reprendre l’étude du piano. Cette reprise a été déterminante pour ma pratique enseignante. J’ai appris et compris que j’étais une adulte douée, que le travail répétitif portait ses fruits à condition que les explications soient claires et précises. Pourtant je n’ai pas accepté d’être douée !

En même temps le fait de pouvoir être à nouveau élève-pianiste m’ouvrait des perspectives pour ma pratique enseignante : comment un élève apprenait-il ? Quelles sont les qualités humaines à avoir? Est-ce que tout le monde est capable d’apprendre ?

J’ai donc décidé d’accepter le postulat que j’étais douée pour l’apprentissage du piano. Mon prof m’a expliqué que pour en voir les fruits, il fallait me fixer 5 années d’apprentissage total, c’est à dire apprentissage du jeu , la technique pianistique, mais aussi connaissances des œuvres, langage musical etc….et beaucoup de travail personnel…. j’ai donc augmenté mon travail au piano passant progressivement de 1/2h par jour à 1H puis 2H puis 3h et pendant les vacances scolaires jusqu’à 5h par jour. J’ai lu quantité d’ouvrages, vu et écouté quantité de vidéos….

Durant les deux premières années, j’avais tellement de questions qui n’obtenaient jamais de réponse que fin 2010, sur Internet, je me suis inscrite sur un forum de discussion du piano PIANOMAJEUR. Sur ce forum, j’ai entendu parler pour la première fois de ma vie de différentes formes de mémoires, en 2011.

Tout ce que j’ai appris, sur l’apprentissage du piano, je l’ai réinvesti dans l’apprentissage des maths pour mes élèves. A partir de 2011, mentalement, j’ai décidé de préparer tous les élèves à des «auditions» mathématiques. Et donc j’ai développé des stratégies d’apprentissages pour que ces «auditions» soient bénéfiques et que l’apprentissage soit durable.

 

De nouvelles modalités d’enseignement      

On ne peut pratiquer la musique que dans la bienveillance et dans la confiance et jouer en public est une sorte de mise à nu qui demande une préparation redoutable, donc:

1) Je me suis efforcée, de façon consciente, de créer dans chaque classe un climat de confiance, de bienveillance pour apprendre: j’ai instauré des règles de parole, j’ai chassé les discriminations de toutes sortes, favorisé l’écoute et mis en place de façon systématique des plans de classe où les élèves sont mis en binôme «apprentissage» c’est à dire que chacun d’entre eux doit pouvoir aider l’autre, même si on est fragile en maths !

Toute seule je ne suis pas capable d’aider chaque élève de la classe individuellement donc je travaille énormément sur la dynamique de groupe et sur l’aide des uns avec les autres. On apprend bien grâce aux autres, par les autres, et on apprend aussi parce que soi-même on est capable d’expliquer aux autres.

2) Puis j’ai modifié considérablement ma façon d’enseigner, fixant systématiquement un objectif et une évaluation («audition») toujours annoncée et préparée.

Je fixe des objectifs majeurs et mineurs: par exemple en terminale S:

Objectif majeur: se préparer à rédiger 4 problèmes de thèmes différents en 4h

Objectifs mineurs :

  • Travailler chaque thème (technique et interprétation),
  • Travailler la durée (le tempo), donc développer des stratégies pour calculer vite et bien par exemple
  • Travailler sur les erreurs, leurs reconnaissances, dresser une sorte de catalogues mental (comment surmonter la fausse note, d’où vient-elle ? mauvaise lecture du texte? Mauvais geste ? etc.)

3) Stratégie d’apprentissage

Les élèves doivent avoir tout compris avant de sortir de la salle. Je «raconte», comme un conte, les démonstrations, puis je les écris au tableau mais en faisant des pauses et en vérifiant fréquemment que TOUT le monde suit.

A chaque cours, pour chaque classe,  nous revoyons ensemble les notions essentielles du cours à l’aide de QCM et/ou Vrai ou Faux, avant de corriger rapidement le ou les exercices demandés. La correction doit être rapide et sans forcément écrire au tableau afin que le travail mental se fasse aussi.

Avant chaque devoir, je fixe les compétences que j’évaluerai.

Le plus souvent possible, je donne une Carte Mentale à la fin du chapitre étudié et nous travaillons aussi sur ce support, c’est à dire je leur apprends à s’en servir pour apprendre !

4) Les évaluations sont multiformes :

JAMAIS d’interrogation écrite surprise ! Comment envisager de jouer lors d’un concert une œuvre que je n’aurais pas préparé longuement avant ?

Montée en puissance de l’interrogation écrite notée:

Etape 1: interrogation orale tous les jours pour mémoriser l’essentiel du cours

Etape 2: faire des exercices pour chaque cours, mais chaque exercice concerne des notions vues et étudiées en cours

Etape 3: s’exercer à rédiger des exercices à la maison et rendre ce travail sur feuille

(j’ai instauré aussi des DM «dictée préparée»: les élèves d’une classe préparent quelques exercices à la maison et je pose alors une interrogation écrite sur une partie de ce Devoir Maison, sans changer les données évidement.)

Etape 4: courtes évaluations écrites en classe sur une technique donnée, évaluations individuelles ou en binôme.

Etape 5: un devoir de 1h, 2H ou plus avec compétences évaluées annoncées, liste d’exercices pour s’y préparer ou devoir similaire donné dans un autre lycée ou une autre classe….

5) Je suis en relation avec mes élèves grâce à notre serveur. Ils peuvent à tout moment m’écrire sur un problème qu’ils rencontrent  et je leur réponds systématiquement.

 

Sciences cognitives, confiance et motivation, on résume !  

Autour de l’entraînement

Le travail répétitif porte ses fruits à condition que les explications soient claires et précises

Développer des stratégies pour calculer vite et bien

DM «dictée préparée»: les élèves d’une classe préparent quelques exercices à la maison et je pose alors une Interrogation écrite sur une partie de ce Devoir Maison, sans changer les données évidement

Autour de l’évaluation

Toujours annoncée et préparée. Jamais d’interrogation écrite surprise

Avant chaque devoir, je fixe les compétences que j’évaluerai

Liste d’exercices pour s’y préparer

Courtes évaluations écrites en classe sur une technique donnée, évaluations individuelles ou en binôme

Autour de la différenciation

Binôme «apprentissage» c’est-à-dire que chacun d’entre eux doit pouvoir aider l’autre

Je travaille énormément sur la dynamique de groupe et sur l’aide des uns avec les autres…

Autour des essentiels, questionnement en cours d’étude « qu’est-ce que je sais et que je ne sais pas »

Nous revoyons ensemble les notions essentielles du cours à l’aide de QCM et/ou Vrai ou Faux

Les élèves doivent avoir tout compris en vérifiant fréquemment que TOUT le monde suit

Autour de la compréhension

Je donne une Carte Mentale

Autour de la mémorisation

Interrogation orale tous les jours pour mémoriser l’essentiel du cours

 

©Equipe Sciences cognitives, Comment Changer l’Ecole