Etude sur l’oubli chez les lycéens

Etude sur l’oubli chez les lycéens

Chute entre rappel immédiat et rappel différé

 

Dans une série d’expériences réalisées pour construire un test, une liste de mots a été présentée en vidéo à la vitesse de 2 secondes par mot. Naturellement, le rappel immédiat varie peu en fonction des échantillons de mots ou des sujets mais se situe pratiquement entre 6,5 et 7. Ainsi la moyenne du rappel immédiat sur 210 élèves de seconde à terminale d’un lycée est de 6,91.

Derrière cette simplicité apparente, se cache une complexité de fonctionnement, car le chiffre de 7 ne correspond évidemment pas à une « boîte » contenant 7 mots. Ainsi le rappel différé de seulement 2 minutes occupées par du calcul, tombe de 43 à 28%.

A l’inverse une épreuve de reconnaissance qui consiste à présenter à nouveau les mêmes mots, appelés cibles, mélangés à des pièges (mots qui n’avaient pas été présentés) permet une détection d’environ 70% des mots-cibles avec très peu d’erreurs (environ 5%).

Il y a donc constance – depuis les observations de la fin du XIXème jusqu’à nos jours – du nombre magique 7, mais d’autres épreuves comme la reconnaissance soulignent que la mémoire a enregistré plus d’informations.
 

 

©Equipe Sciences cognitives, Comment Changer l’Ecole