Archives de
Auteur : Equipe Sciences cognitives Comment Changer l'Ecole

Pour un site plus opérationnel

Pour un site plus opérationnel

Bonjour à tous les visiteurs curieux et impliqués dans les sciences cognitives de l’apprentissage. Devant le nombre considérable d’actions que nous avons menées au cours des derniers mois, l’actualisation du site a laissé à désirer. Nous nous en excusons.

 

Les semaines d’été vont nous permettre de le réactualiser :

  • En reconstruisant les fiches de contenus (SE FORMER)
  • En nourrissant les modes d’action (AGIR)
  • En augmentant le nombre des outils (OUTILS)
  • En plaçant de nombreux autres témoignages (TEMOIGNAGES)
  • En bâtissant un parcours de formation pour les relais-ressources (RELAIS-RESSOURCES)
  • En suivant les Cogni’classes (COGNI’CLASSES).

 

Nous recueillons toujours avec plaisir les nombreux messages qui nous parviennent par l’adresse contact@sciences-cognitives.fr

NOUS LANÇONS 140 Cogni’Classes A LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2017

NOUS LANÇONS 140 Cogni’Classes A LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2017

Mais qu’est-ce qu’une Cogni’classe ?

En collèges et lycées, il s’agit d’un travail d’équipe. Trois professeurs au minimum de la même équipe pédagogique d’une classe, mettent en place plusieurs modalités en commun issues des « pistes d’application des sciences cognitives » à l’apprentissage. Ces pistes ont trait aux domaines suivants : mémorisation, compréhension, attention, implication active, évaluation. Elles peuvent inclure la pratique d’outils numériques.

En premier degré, elle est conduite par l’enseignant de la classe.

 

La Cogni’Classe est la formule qui fonctionne le mieux dans l’ensemble de nos expérimentations. Pourquoi ?

De toutes les applications possibles que notre équipe a expérimentées depuis 5 ans, c’est la formule qui se révèle la plus fructueuse, tant pour l’impact auprès des élèves, qu’au sein de l’équipe des enseignants, et de l’établissement.

 

On relève les points de fonctionnement suivants :

  • Cohérence des pratiques entre collègues. L’accord des enseignants accroît la crédibilité de la démarche auprès des élèves, de la direction de l’établissement et des corps d’inspection, des parents, de l’Institution (CARDIE, DAN) ;
  • Résultats significatifs, tant en performance scolaire qu’en climat de classe et en représentation que l’élève construit de sa position d’apprenant ;
  • Régulation et effet d’entraînement au sein de l’équipe.

A la rentrée de septembre 2017, ce sont plus de 120 Cogni’classes que nous suivrons tant en premier degré qu’en collèges et lycées.

 

SITE de référence : sciences-cognitives.fr

 

 

CONDITIONS DE MISE EN ŒUVRE

 

  • Le noyau de l’équipe pédagogique (au moins 3 enseignants) choisit plusieurs pistes généralement choisies dans notre document « Pistes d’application des sciences cognitives » (menu AGIR). Les pistes sont choisies dans des domaines en général différents : mémorisation, compréhension, attention, implication active, évaluation. Mais il peut adjoindre d’autres axes spécifiques à chaque établissement, en fonction des contextes et des histoires.
  • Les enseignants se donnent des moyens d’observation des effets obtenus sur les élèves, permettant au cours de l’année de collecter des résultats qualitatifs ou qualitatifs significatifs.
  • La crédibilité de l’équipe auprès des élèves, des parents, de la direction, des corps d’inspection, est plus forte lorsque le dispositif est partagé par plusieurs collègues.
  • Un pilote de l’équipe (un enseignant de l’équipe) est vivement recommandé.
  • L’initiative est clairement communiquée dans l’établissement, auprès de la direction, de l’ensemble des enseignants, éventuellement des responsables académiques de l’innovation, des conseillers pédagogiques pour le premier degré. Le projet est clairement et simplement décrit dans un document écrit.
  • L’équipe pédagogique nous communique le projet, nous pouvons la conseiller si demande. Elle partage ses observations, ses difficultés et ses résultats positifs. Connaître ces informations est extrêmement précieux pour nous, cela permet de disposer d’un nombre important de résultats, et de pouvoir à notre tour, communiquer.
  • Travailler en équipe est évidemment souhaitable pour le partage, le soutien mutuel, la régulation, la répartition des actions, etc. Il s’agit d’une véritable formation à plusieurs, en établissement.

C’est pourquoi nous encourageons vivement cette formule, qui n’exclut aucunement les initiatives individuelles, évidemment.

 

COMMENT S’Y PRENDRE ?

 

  1. Tout commence par une sensibilisation au thème de l’application des sciences cognitives dans l’apprentissage: comment le cerveau perçoit, comprend, mémorise et oublie, développe ses capacités attentionnelles, s’implique. Cette sensibilisation-formation est possible soit par notre site, conçu à cet effet, soit par un relais-ressources (description dans le site), soit en nous sollicitant pour une conférence dans la mesure de notre disponibilité. Soit par des lectures (cf. notre bibliographie).
  2. Mise en place de l’équipe(collège ou lycée) : un minimum de 3 à 4 professeurs est requis pour une même classe, s’engageant à mettre en œuvre des axes communs. Il n’est pas indispensable que toute l’équipe de la classe soit concernée. Un professeur coordonnateur est vivement recommandé. Il fait le relais auprès de la direction, met le document-projet au clair, communique avec notre équipe si nécessaire. La nature des disciplines n’importe pas.
  3. Ecriture d’un document-projet: il est important, vis-à-vis des enseignants de l’équipe, mais également de la direction et de tout contact extérieur, de décrire le projet : classe concernée, axes choisis et résultats attendus, indicateurs d’observation, bilans-étapes. Merci de le transmettre à notre équipe à l’adresse : « contact@sciences-cognitives.fr ».
  4. Rôle de l’équipe de direction: se tenir informée du projet, assurer les conditions favorable de mise en œuvre, animer deux ou trois points étapes en cours d’année, ainsi qu’une réunion bilan de fin d’année en invitant les professeurs volontaires qui écouteront les témoignages.
  5. Animation par un relais-ressources. Il est prévu la formation de relais-ressources, qui sont les enseignants pilotes du projet. Cette formation s’effectue soit par un stage en région lorsqu’il est possible de la mettre en place, soit individuellement via notre site « sciences-cognitives.fr ». Il suffit de nous en avertir, et nous vous mettons dans la boucle du réseau ». Le relais-ressources se situe entre le simple enseignant partie prenante du projet, et un formateur académique. Il dispose d’un bagage suffisant sur les sciences cognitives de l’apprentissage, et d’accès à des ressources que nous mettons à disposition, lui permettant d’animer son équipe.
  6. Choix des pistesIl est conseillé de choisir autour de 5 pistes plus ou moins ambitieuses, sur les thèmes suivants :

(Moins de 5 ne permet pas d’obtenir des résultats significatifs. Voici quelques exemples, qui sont détaillés dans le document « Pistes d’application des sciences cognitives » disponible sur le site et régulièrement actualisé. Vous pouvez en choisir d’autres, émanant des sciences cognitives appliquées à l’apprentissage.

Mémorisation :

  • Acquisition d’un ensemble de mots (vocabulaire, définitions), propriétés, concepts, par une stratégie de reprises à rythme expansé
  • Hiérarchisation des essentiels
  • Multitesting
  • Séquences de mémorisation en présentiel
  • Utilisation de supports « fiches de mémorisation »
  • Pratique d’un logiciel de mémorisation à parcours individualisé (type Anki)

Acquisition d’automatismes

  • Entrainements (lecture, apprentissage langue étrangère, …)

Compréhension :

  • Exigence de précision sur les savoirs acquis
  • Technique des cartes mentales
  • Utilisation de logiciels de tests (positionnement, compréhension, pré-mémorisation) : Socrative, Kahoot, Quizlet
  • Recours à des banques de ressources à des fins individuelles
  • Acquisition de prérequis par une pédagogie inversée maîtrisée

Attention :

  • Pratique de la mise au calme des esprits
  • Développement de la mentalisation
  • Développement des capacités attentionnelles à partir d’exercices dédiés (ritualisation de l’entraînement au calcul mental, focalisation sur l’attention en EPS, observation de capsules vidéo, rétention d’explication sans prise de notes, etc.)

Implication active :

  • Pratique des îlots

Evaluation :

  • Axes de l’Evaluation par Contrat de Confiance, calendrier de préparation des contrôles, mulititesting et contrôle différé
  • Mixage des modalités de rappel

Information des élèves sur leur mémorisation :

  • Séances d’AP avec exercices pratiques de sensibilisation (documents sur le site)

 

Cette liste, déjà bien nourrie, n’est pas exhaustive. Les équipes peuvent y ajouter des pratiques pédagogiques ou l’utilisation d’outils numériques en cohérence avec les sciences cognitives appliquées à l’apprentissage

  1. Communication aux élèves et aux familles : il est conseillé de ne pas « stigmatiser » les élèves et les familles avant les premières semaines de l’année d’expérimentation. Aucune sélection d’élèves a priori, vous commencez l’année comme si rien n’était. C’est simplement au fil des premières semaines que vous mettez en place les modalités. Et vous les présentez tout simplement aux parents lors de la présentation du début d’année, comme il est généralement d’usage.
  2. Communication à la direction et à notre équipe. Il est essentiel de faire des bilans d’étapes, à la direction de votre établissement d’une part, à nous-même d’autre part, pour faire le point de ce qui fonctionne plus ou moins bien, les résultats positifs et les difficultés rencontrées.

 

Merci de nous prévenir du lancement d’un projet Cogni’Classe dans votre établissement.

Et bonne aventure pédagogique !

 

Equipe Sciences cognitives, Comment changer l’Ecole

NOTRE EQUIPE EN JUIN 2017 ?

NOTRE EQUIPE EN JUIN 2017 ?

L’équipe « Sciences cognitives, Comment changer l’Ecole » a connu une intense activité en 2016-2017. Elle est désormais constituée d’un noyau d’une trentaine de personnes exerçant les fonctions suivantes :

. Animateur à plein temps (Jean-Luc BERTHIER) : conférences, liens et contacts, gestion des réseaux de relais-ressources et des responsables de Cogni’classes, interviews et présences dans les colloques ;

. Formateurs académiques, ou en organisations de formation ;

. Professeurs expérimentateurs ;

. Chercheurs en psychologie cognitive ;

. Personnels de direction d’établissements scolaires ou d’organisations de formation post-bac ou adultes ;

. Personnels d’inspection ;

. Responsables d’associations dans le champ des neurosciences, de la pédagogie et du numérique ;

 

Au cours de l’année 2016-2017, elle a produit :

– Plus de 40 conférences dans des établissements scolaires en majorité, mais également pour l’AEFE (Etablissements français à l’étranger), l’AFAE (Association française des acteurs de l’éducation), la DNE (division du numérique (ministère), plusieurs rectorats. De nombreuses sont visibles sur Internet (Jean-Luc BERTHIER, sciences cognitives) ;

– De très nombreux stages sur mesures en établissements ou pour des organisations de formation, animés par nos formateurs académiques ;

– De nombreux ateliers de travail à la suite des interventions ;

– Des interviews (Prim à bord, magazine Le Point, Le Monde, Apprendre et Réussir, Canopé), radio (Alligre) ;

– Des interventions à l’étranger, en Bulgarie, Luxembourg, Argentine avec des représentants des 8 pays d’Amérique latine ;

– Des contributions à des colloques : Eduspot, Rencontres de l’Orme, Jaine, Ecritech’8, Congrès FCPE, Salon international des Jeux mathématiques,…

– Une formation à l’Ecole Supérieure de l’Education nationale (réseau des Ecoles de service public) ;

– Une collaboration avec l’Association Apprendre et Réussir et son prix de l’i-novation, un atelier sur l’année sur le thème de la différenciation pédagogique ;

– Un MOOC construit avec nos amis de l’Armée de terre, qui a connu un succès important : 14000 participants dans plus de 110 pays ;

– La création d’un réseau de 120 Cogni’classes, en France mais également à l’étranger (Maroc, Mauritanie, Camboge), mais aussi en Polynésie, à la Réunion, en Amérique du Sud ;

– Une importante étude de recherche avec le laboratoire LaPsyDé (Olivier Houdé) de la Sorbonne et plusieurs lycées parisiens dont le lycée Janson de Sailly :

Nous nous appuyons désormais sur une association « Apprendre et former avec les sciences cognitives« 

Pour l’équipe Sciences cognitives, comment changer l’Ecole

QU’EST-CE QU’UN RELAIS-RESSOURCES ?

QU’EST-CE QU’UN RELAIS-RESSOURCES ?

De très nombreux enseignants et formateurs sont séduits par les apports des sciences cognitives et sont tentés de les mettre en pratique dans la classe. Mais il n’est jamais simple de franchir le pas.

Nous avons conçu un niveau intermédiaire de compétences pour aider à l’accompagnement des projets en établissement : les relais-ressources.

 

QUI SONT LES RELAIS-RESSOURCES ?

 

. Des enseignants de l’établissement ;

. Qui ont reçu une formation par nos soins, le plus souvent à partir d’un parcours déposé sur notre site ;

. Ils n’ont pas de statut de formateur académique. Mais ils peuvent le devenir ultérieurement.

 

Cela vous tente-t-il d’être cette personne relais-ressources dans votre établissement ?

 

 

LE PROFIL DES RELAIS-RESSOURCES

 

  • Etre convaincu que les sciences cognitives peuvent apporter des bénéfices réels sur la performance de l’apprentissage, la relation à apprendre pour les élèves, l’évolution des savoir-faire professionnels des enseignants-formateurs.
  • Essentiellement sur les thèmes de la Mémorisation, la Compréhension, l’Attention, l’Implication active, l’évaluation, la place du numérique.
  • Etre convaincu que l’évolution de la dynamique d’apprentissage prendra du temps, pour se l’approprier, maîtriser de nouvelles techniques pédagogiques et de nouveaux outils, expérimenter souvent et collecter des résultats d’observation.
  • Etre convaincu que le développement des projets ne peut se réaliser concrètement sans le pilotage par une personne.
  • Etre convaincu que l’on avance mieux à plusieurs. C’est pourquoi il est attendu des personnes-ressources qu’elles soient portées par l’enthousiasme et l’envie de coordonner une petite équipe de collègues dans leur établissement.

Nous mettons en place, dans les mois qui viennent, quelques formations en présentiel, mais en nombre limité et à la demande de rectorats.

 

 

LE ROLE DU RELAIS-RESSOURCES

 

  • Il commence à se former – le plus souvent individuellement à distance – grâce à notre parcours formation sur ce site « sciences-cognitives.fr ».
  • Il sera en priorité responsable d’un projet « sciences cognitives » dans son établissement : information de collègues, montage d’une Cogni’classe, expérimentations.
  • Il est interface avec la Direction de l’établissement et avec notre équipe :

. Il peut proposer un projet, le montage d’une cogni’classe, une expérimentation

. Une initiation de collègues aux sciences cognitives

. Il suit le projet dans son établissement

. Il rend compte des résultats à notre équipe

 

Vous, peut-être ?

 

Vous êtes enseignant, formateur, personnel d’encadrement

Vous adhérez au projet présenté ci-dessus

Vous souhaitez prendre contact avec notre équipe.

 

Alors écrivez-nous à :     contact@sciences-cognitives.fr

 

En précisant :                                                            

. Votre nom et fonction

. Votre établissement d’exercice

. Votre projet personnel d’être relais-ressources et ce qui vous motive

. Vos questions

Nous vous répondrons.

 

 

Comment vous mettre en piste ?

 

. En vous informant sur le sujet (livres, articles)

. En visitant notre site

       sciences-cognitives.fr

 

. En démarrant une implication sur votre terrain professionnel, en vous inspirant de nos suggestions de pistes, ou par d’autres voies.

 

Trois documents clés :

 

Comment monter en expertise en sciences cognitives de l’apprentissage

Pistes d’application des sciences cognitives simples

Résumé des axes clés des sciences cognitives de l’apprentissage

 

N’hésitez pas à nous contacter.

 

Equipe Sciences cognitives, comment changer l’école

BILAN DU MOOC « APPRENDRE ET ENSEIGNER AVEC LES SCIENCES COGNITIVES »

BILAN DU MOOC « APPRENDRE ET ENSEIGNER AVEC LES SCIENCES COGNITIVES »

Les fonctionnalités actives du MOOC ont été closes en mai 2017 (Forum, évaluations et attestations).

 

Il reste cependant accessible pour tous ceux qui s’étaient inscrits.

 

Quel a été le bilan du MOOC ?

 

  • 14000 participants ;
  • Dans plus de 110 pays ;
  • Notre équipe a traité une centaine de commentaires chaque jour durant les six semaines ;
  • Notre partenaire l’Armée de Terre nous a officiellement remerciés pour la haute qualité de la prestation et la montée en compétences de leurs formateurs ;
  • Près de 50 nouvelles Cogni’classes ont été créées, ce qui porte à 120 leur nombre à la rentrée de septembre 2017 ;
  • Nous travaillons à la constitution d’un réseau d’au moins 50 relais-ressources sur le territoire

 

Les témoignages ont été extraordinairement positifs : découverte des sciences cognitives, conviction d’un besoin de changements pédagogiques, envie de s’impliquer davantage, des remerciements en masse.

 

Nous sommes infiniment reconnaissants de tous ces messages qui nous sont parvenus.

L’équipe du MOOC (une douzaine de personnes).

 

 

L’équipe Sciences cognitives, comment changer l’école