NOUS LANÇONS 140 Cogni’Classes A LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2017

NOUS LANÇONS 140 Cogni’Classes A LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2017

Mais qu’est-ce qu’une Cogni’classe ?

En collèges et lycées, il s’agit d’un travail d’équipe. Trois professeurs au minimum de la même équipe pédagogique d’une classe, mettent en place plusieurs modalités en commun issues des « pistes d’application des sciences cognitives » à l’apprentissage. Ces pistes ont trait aux domaines suivants : mémorisation, compréhension, attention, implication active, évaluation. Elles peuvent inclure la pratique d’outils numériques.

En premier degré, elle est conduite par l’enseignant de la classe.

 

La Cogni’Classe est la formule qui fonctionne le mieux dans l’ensemble de nos expérimentations. Pourquoi ?

De toutes les applications possibles que notre équipe a expérimentées depuis 5 ans, c’est la formule qui se révèle la plus fructueuse, tant pour l’impact auprès des élèves, qu’au sein de l’équipe des enseignants, et de l’établissement.

 

On relève les points de fonctionnement suivants :

  • Cohérence des pratiques entre collègues. L’accord des enseignants accroît la crédibilité de la démarche auprès des élèves, de la direction de l’établissement et des corps d’inspection, des parents, de l’Institution (CARDIE, DAN) ;
  • Résultats significatifs, tant en performance scolaire qu’en climat de classe et en représentation que l’élève construit de sa position d’apprenant ;
  • Régulation et effet d’entraînement au sein de l’équipe.

A la rentrée de septembre 2017, ce sont plus de 120 Cogni’classes que nous suivrons tant en premier degré qu’en collèges et lycées.

 

SITE de référence : sciences-cognitives.fr

 

 

CONDITIONS DE MISE EN ŒUVRE

 

  • Le noyau de l’équipe pédagogique (au moins 3 enseignants) choisit plusieurs pistes généralement choisies dans notre document « Pistes d’application des sciences cognitives » (menu AGIR). Les pistes sont choisies dans des domaines en général différents : mémorisation, compréhension, attention, implication active, évaluation. Mais il peut adjoindre d’autres axes spécifiques à chaque établissement, en fonction des contextes et des histoires.
  • Les enseignants se donnent des moyens d’observation des effets obtenus sur les élèves, permettant au cours de l’année de collecter des résultats qualitatifs ou qualitatifs significatifs.
  • La crédibilité de l’équipe auprès des élèves, des parents, de la direction, des corps d’inspection, est plus forte lorsque le dispositif est partagé par plusieurs collègues.
  • Un pilote de l’équipe (un enseignant de l’équipe) est vivement recommandé.
  • L’initiative est clairement communiquée dans l’établissement, auprès de la direction, de l’ensemble des enseignants, éventuellement des responsables académiques de l’innovation, des conseillers pédagogiques pour le premier degré. Le projet est clairement et simplement décrit dans un document écrit.
  • L’équipe pédagogique nous communique le projet, nous pouvons la conseiller si demande. Elle partage ses observations, ses difficultés et ses résultats positifs. Connaître ces informations est extrêmement précieux pour nous, cela permet de disposer d’un nombre important de résultats, et de pouvoir à notre tour, communiquer.
  • Travailler en équipe est évidemment souhaitable pour le partage, le soutien mutuel, la régulation, la répartition des actions, etc. Il s’agit d’une véritable formation à plusieurs, en établissement.

C’est pourquoi nous encourageons vivement cette formule, qui n’exclut aucunement les initiatives individuelles, évidemment.

 

COMMENT S’Y PRENDRE ?

 

  1. Tout commence par une sensibilisation au thème de l’application des sciences cognitives dans l’apprentissage: comment le cerveau perçoit, comprend, mémorise et oublie, développe ses capacités attentionnelles, s’implique. Cette sensibilisation-formation est possible soit par notre site, conçu à cet effet, soit par un relais-ressources (description dans le site), soit en nous sollicitant pour une conférence dans la mesure de notre disponibilité. Soit par des lectures (cf. notre bibliographie).
  2. Mise en place de l’équipe(collège ou lycée) : un minimum de 3 à 4 professeurs est requis pour une même classe, s’engageant à mettre en œuvre des axes communs. Il n’est pas indispensable que toute l’équipe de la classe soit concernée. Un professeur coordonnateur est vivement recommandé. Il fait le relais auprès de la direction, met le document-projet au clair, communique avec notre équipe si nécessaire. La nature des disciplines n’importe pas.
  3. Ecriture d’un document-projet: il est important, vis-à-vis des enseignants de l’équipe, mais également de la direction et de tout contact extérieur, de décrire le projet : classe concernée, axes choisis et résultats attendus, indicateurs d’observation, bilans-étapes. Merci de le transmettre à notre équipe à l’adresse : « contact@sciences-cognitives.fr ».
  4. Rôle de l’équipe de direction: se tenir informée du projet, assurer les conditions favorable de mise en œuvre, animer deux ou trois points étapes en cours d’année, ainsi qu’une réunion bilan de fin d’année en invitant les professeurs volontaires qui écouteront les témoignages.
  5. Animation par un relais-ressources. Il est prévu la formation de relais-ressources, qui sont les enseignants pilotes du projet. Cette formation s’effectue soit par un stage en région lorsqu’il est possible de la mettre en place, soit individuellement via notre site « sciences-cognitives.fr ». Il suffit de nous en avertir, et nous vous mettons dans la boucle du réseau ». Le relais-ressources se situe entre le simple enseignant partie prenante du projet, et un formateur académique. Il dispose d’un bagage suffisant sur les sciences cognitives de l’apprentissage, et d’accès à des ressources que nous mettons à disposition, lui permettant d’animer son équipe.
  6. Choix des pistesIl est conseillé de choisir autour de 5 pistes plus ou moins ambitieuses, sur les thèmes suivants :

(Moins de 5 ne permet pas d’obtenir des résultats significatifs. Voici quelques exemples, qui sont détaillés dans le document « Pistes d’application des sciences cognitives » disponible sur le site et régulièrement actualisé. Vous pouvez en choisir d’autres, émanant des sciences cognitives appliquées à l’apprentissage.

Mémorisation :

  • Acquisition d’un ensemble de mots (vocabulaire, définitions), propriétés, concepts, par une stratégie de reprises à rythme expansé
  • Hiérarchisation des essentiels
  • Multitesting
  • Séquences de mémorisation en présentiel
  • Utilisation de supports « fiches de mémorisation »
  • Pratique d’un logiciel de mémorisation à parcours individualisé (type Anki)

Acquisition d’automatismes

  • Entrainements (lecture, apprentissage langue étrangère, …)

Compréhension :

  • Exigence de précision sur les savoirs acquis
  • Technique des cartes mentales
  • Utilisation de logiciels de tests (positionnement, compréhension, pré-mémorisation) : Socrative, Kahoot, Quizlet
  • Recours à des banques de ressources à des fins individuelles
  • Acquisition de prérequis par une pédagogie inversée maîtrisée

Attention :

  • Pratique de la mise au calme des esprits
  • Développement de la mentalisation
  • Développement des capacités attentionnelles à partir d’exercices dédiés (ritualisation de l’entraînement au calcul mental, focalisation sur l’attention en EPS, observation de capsules vidéo, rétention d’explication sans prise de notes, etc.)

Implication active :

  • Pratique des îlots

Evaluation :

  • Axes de l’Evaluation par Contrat de Confiance, calendrier de préparation des contrôles, mulititesting et contrôle différé
  • Mixage des modalités de rappel

Information des élèves sur leur mémorisation :

  • Séances d’AP avec exercices pratiques de sensibilisation (documents sur le site)

 

Cette liste, déjà bien nourrie, n’est pas exhaustive. Les équipes peuvent y ajouter des pratiques pédagogiques ou l’utilisation d’outils numériques en cohérence avec les sciences cognitives appliquées à l’apprentissage

  1. Communication aux élèves et aux familles : il est conseillé de ne pas « stigmatiser » les élèves et les familles avant les premières semaines de l’année d’expérimentation. Aucune sélection d’élèves a priori, vous commencez l’année comme si rien n’était. C’est simplement au fil des premières semaines que vous mettez en place les modalités. Et vous les présentez tout simplement aux parents lors de la présentation du début d’année, comme il est généralement d’usage.
  2. Communication à la direction et à notre équipe. Il est essentiel de faire des bilans d’étapes, à la direction de votre établissement d’une part, à nous-même d’autre part, pour faire le point de ce qui fonctionne plus ou moins bien, les résultats positifs et les difficultés rencontrées.

 

Merci de nous prévenir du lancement d’un projet Cogni’Classe dans votre établissement.

Et bonne aventure pédagogique !

 

Equipe Sciences cognitives, Comment changer l’Ecole


4 réactions au sujet de « NOUS LANÇONS 140 Cogni’Classes A LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2017 »

  1. Madame Monsieur,
    Je suis enseignante d’histoire géographie dans un collège et suis interessée par votre « aventure » qui répond à mes préoccupations professionnelles actuelles (projet personnel présenté à mon chef d’établissement pour la rentrée prochaine)
    J’ai travaillé en équipe dans notre classe tremplin de sixième qui disparaît pour raison d’effectifs. Votre projet que je viens de signaler à mes collègues peut-être une alternative intéressante car les élèves fragiles seront placés dans une classe plus classique et vos techniques d’apprentissage pourraient être un plus.
    Par ailleurs en cinquième, j’ai présenté un projet pour faire travailler autrement les anciens élèves de cette classe tremplin qui rencontrent toujours des difficultés importantes.
    Les possibilités au sein de notre établissement qui accueille aussi des enfants à haut potentiel me laisse à penser que nous pourrions y créer une cogni’classe. Cordialement Laurence Forissier

  2. Je suis tentée par l’aventure…
    Mais je ne connais pas encore mes collègues de l’année prochaine, difficile de mettre en place tout de suite. Sera-t-il encore temps à la rentrée?
    J’aurai des terminales BAC Pro ASSP, j’aurai18H30 sur une seule classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *