NOTRE EQUIPE EN JUIN 2017 ?

NOTRE EQUIPE EN JUIN 2017 ?

L’équipe « Sciences cognitives, Comment changer l’Ecole » a connu une intense activité en 2016-2017. Elle est désormais constituée d’un noyau d’une trentaine de personnes exerçant les fonctions suivantes :

. Animateur à plein temps (Jean-Luc BERTHIER) : conférences, liens et contacts, gestion des réseaux de relais-ressources et des responsables de Cogni’classes, interviews et présences dans les colloques ;

. Formateurs académiques, ou en organisations de formation ;

. Professeurs expérimentateurs ;

. Chercheurs en psychologie cognitive ;

. Personnels de direction d’établissements scolaires ou d’organisations de formation post-bac ou adultes ;

. Personnels d’inspection ;

. Responsables d’associations dans le champ des neurosciences, de la pédagogie et du numérique ;

 

Au cours de l’année 2016-2017, elle a produit :

– Plus de 40 conférences dans des établissements scolaires en majorité, mais également pour l’AEFE (Etablissements français à l’étranger), l’AFAE (Association française des acteurs de l’éducation), la DNE (division du numérique (ministère), plusieurs rectorats. De nombreuses sont visibles sur Internet (Jean-Luc BERTHIER, sciences cognitives) ;

– De très nombreux stages sur mesures en établissements ou pour des organisations de formation, animés par nos formateurs académiques ;

– De nombreux ateliers de travail à la suite des interventions ;

– Des interviews (Prim à bord, magazine Le Point, Le Monde, Apprendre et Réussir, Canopé), radio (Alligre) ;

– Des interventions à l’étranger, en Bulgarie, Luxembourg, Argentine avec des représentants des 8 pays d’Amérique latine ;

– Des contributions à des colloques : Eduspot, Rencontres de l’Orme, Jaine, Ecritech’8, Congrès FCPE, Salon international des Jeux mathématiques,…

– Une formation à l’Ecole Supérieure de l’Education nationale (réseau des Ecoles de service public) ;

– Une collaboration avec l’Association Apprendre et Réussir et son prix de l’i-novation, un atelier sur l’année sur le thème de la différenciation pédagogique ;

– Un MOOC construit avec nos amis de l’Armée de terre, qui a connu un succès important : 14000 participants dans plus de 110 pays ;

– La création d’un réseau de 120 Cogni’classes, en France mais également à l’étranger (Maroc, Mauritanie, Camboge), mais aussi en Polynésie, à la Réunion, en Amérique du Sud ;

– Une importante étude de recherche avec le laboratoire LaPsyDé (Olivier Houdé) de la Sorbonne et plusieurs lycées parisiens dont le lycée Janson de Sailly :

Nous nous appuyons désormais sur une association « Apprendre et former avec les sciences cognitives« 

Pour l’équipe Sciences cognitives, comment changer l’Ecole


4 réactions au sujet de « NOTRE EQUIPE EN JUIN 2017 ? »

  1. bonjour
    je ne sais si c’est le bon endroit pour vous poser ma question …
    j’ai suivi le MOOC avec attention et je le revois pour m’en inspirer
    Parmi les expériences que vous menez, vous ne seriez pas tenté par celle auprès des personnes qui vont avoir trente, quarante ans et plus de temps de vieillissement et retraite (pour les pays qui ont mis en place ce droit)
    je consacre ma retraite, depuis 20 ans déjà, en réflexions et actions pour inviter les jeunes entrant en situation de retraite et de vieillissement à entreprendre cette nouvelle étape offerte, le tiers du temps de vie, comme une nouvelle carrière et voire une nouvelle profession, le travail, choisi, appris, compris et entrepris demeurant, c’est mon expérience, le meilleur « vaccin » (puisque la question française actuelle) contre un vieillissement (irrémédiable) trop rapide.
    Autre argument : les plus de 60 ans vont représenter le tiers de la population mondiale, plus que les moins de 20 ans ?
    Leur situation d’une heureuse activité professionnelle en situation de retraite, inviterait, me semble t-il, les plus jeunes à innover pour se créer leur place plus facilement, les aînés devenant pilotes bénévoles pour des expériences.
    Autre argument : pour les nouvelles professions autour des vieillissements, qui est capable « d’enseigner comment bien vieillir aujourd’hui ? Je suis dans la première génération où nous connaissons ce long temps de vieillissement et nous avons la responsabilité de guider nos cadets vers une société de paix et de bonheur pour le plus grand nombre.
    Excusez la longueur, peut-être les répétitions, … je demeure à votre disposition et mes coordonnées peuvent être diffusées si quelques personnes sont tentées par cette nouvelle aventure pour laquelle je me passionne chaque jour davantage.
    Bien à vous
    Pierre Caro
    retraité professionnel
    chercheur autodidacte-artisan : retraite et vieillissement.

  2. Madame Monsieur,
    Je suis enseignante d’histoire géographie dans un collège et suis interessée par votre « aventure » qui répond à mes préoccupations professionnelles actuelles (projet personnel présenté à mon chef d’établissement pour la rentrée prochaine)
    J’ai travaillé en équipe dans notre classe tremplin de sixième qui disparaît pour raison d’effectifs. Votre projet que je viens de signaler à mes collègues peut-être une alternative intéressante car les élèves fragiles seront placés dans une classe plus classique et vos techniques d’apprentissage pourraient être un plus.
    Par ailleurs en cinquième, j’ai présenté un projet pour faire travailler autrement les anciens élèves de cette classe tremplin qui rencontrent toujours des difficultés importantes.
    Les possibilités au sein de notre établissement qui accueille aussi des enfants à haut potentiel me laisse à penser que nous pourrions y créer une cogni’classe. Cordialement Laurence Forissier

    1. bonjour,
      Nous avons correspondu par messagerie, et sauf erreur vous vous êtes lancée dans un projet Cogni’Classe. C’est formidable, je reviens vers vous prochainement pour un bilan-étape.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *