17 conditions pour créer la motivation

17 conditions pour créer la motivation

Condition 1

Un but 

Correspondant à un sens pour l’apprenant

Accessible, donc lié aux compétences acquises et potentielles.

 

Condition 2

Des objectifs

Découlant des buts

Mais décomposés en petits objectifs précis et petits

Rien ne sert de parler d’horizons lointains ou trop ambitieux.

 

Condition 3

Un feedback régulier

L’apprenant avoir conscience de sa position avant la formation

Et du chemin à accomplir pour atteindre les objectifs

Il doit pouvoir se positionner régulièrement et sentir qu’il progresse.

 

Condition 4

Récompenses s’il progresse 

Au sens du circuit de la récompense des sciences cognitives

Tout ce qui va dans le sens de la reconnaissance-valorisation et déclinable sous diverses formes, symboliques, paroles : un mot de soutien, d’encouragement, une responsabilité confiée, une mise en exergue dans le groupe, tout autre signe selon l’âge de l’apprenant et son contexte d’apprentissage

Certes il peut être motivé sans récompense, par simple satisfaction de curiosité, ou pour l’image qu’il aura de lui-même pour avoir franchi des étapes.

 

Condition 5

Apporter une reconnaissance-valorisation «raisonnable» 

Ni trop haute ni trop basse

Mais ne pas oublier d’en proposer une !

 

Condition 6

Elévation de la barre fixée

L’apprenant doit avoir conscience, appuyée sur des preuves, qu’il progresse toujours plus, toujours plus loin

Par positionnements réguliers.

 

Condition 7

Transformer la représentation de l’échec

Présenter les inévitables difficultés comme normales : c’est par l’échec qu’on apprend.

Mais seul l’enseignant-formateur peut l’en convaincre, alors que la plupart des systèmes d’enseignement fonctionnent avec des échecs-sanctions

Relever un échec est un défi.

 

Condition 8

Evaluation personnalisée

Rien n’est pire que d’être sans cesse confronté, par les évaluations, à ceux qui nous dépassent.

Il est l’heure d’imaginer des évaluations relatives et non absolues.

 

Condition 9

Ne pas créer le sentiment de « résignation apprise » 

Par définition c’est le processus psychologique selon lequel l’apprenant, de petits échecs en déceptions, modifie son image d’apprenant jusqu’à se convaincre que les étapes à franchir seront hors de portée.

Plus les écarts sont grands dans les étapes de l’apprentissage, entre la difficulté à surmonter et le sentiment de pouvoir la surmonter, plus la démotivation augmente.

 

Condition 10

Il faut savoir pour être motivé

La confusion dans un texte, des mots inconnus ou mal connus créent un sentiment d’objectif inatteignable. La résignation face à l’échec croît, la spirale de la démotivation est amorcée.

Accorder le plus grand soin à la phase des prérequis en faisant tout pour qu’ils ne soient pas source de discrimination supplémentaire.

 

Condition 11

Développer le maximum de motivation intrinsèque

Qui vient de soi-même et non des autres.

Plus puissante que la motivation extrinsèque.

Ce n’est pas un discours externe qui motive le plus, c’est la conviction qu’en lui-même l’apprenant dispose des capacités à progresser.

 

Condition 12

L’enseignant-formateur a une posture de conseil, d’observation 

Et non de contrôle.

 

Condition 13

L’apprenant ne craint plus de s’exposer à ses compagnons d’apprentissage

Ce que sont ses forces et ses faiblesses

C’est à l’enseignant-formateur de créer les conditions de la coexistence bienveillante et collaborative du groupe.

 

Condition 14

L’autonomie est un levier puissant de la motivation intrinsèque

Les élèves les moins motivés intrinsèquement décrochent le plus vite dans les enseignements optionnels.

D’où les pistes d’implication active, d’îlots, d’interaction individualisée avec les outils numériques.

Mais attention, l’autonomie mal gérée est un piège de discrimination : d’où la prudence «d’autonomie accompagnée ».

 

Condition 15 

Le sentiment d’efficacité personnelle

Si ce que l’on fait n’a qu’une faible portée, la motivation s’éteint. Besoin de se sentir compétent. L’amotivation surgit lorsque l’enseignant fait sentir à l’élève qu’il est « incapable ».

 

Condition 16

Les activités les plus motivantes sont celles qui ont été librement choisies

Besoin d’autodétermination, laisser des choix.

C’est le cas lorsque l’élève choisit une production, une étude.

 

Condition 17

Tout faire pour placer l’apprenant en situation de sécurité

 

©Equipe Sciences cognitives, Comment Changer l’Ecole